week-end de folie !

Un week-end de folie en Gironde

L’association GTAQ nous prépare 4 events pour bien commencer cette saison 2015 de géocaching. Une incitation à prendre des vacances


Groundspeak en Alsace !

Cindy est responsable de l’équipe chez Groundspeak qui soutient les bénévoles (reviewers, modérateurs des forums officiels, et traducteurs) sans lesquels le géocaching à l’échelle telle que nous la connaissons aujourd’hui ne serait pas possible. Le but principal de sa visite à Strasbourg est de rencontrer les reviewers français. Plusieurs d’entre eux seront également présents lors de cet event.

Il y aura deux (courtes) présentations pendant l’après-midi. Dimitri Lett, de l’Association de Développement Touristique du Bas-Rhin, va parler du GeoTour Alsace, qui met en valeur 40 endroits particulièrement intéressants de la région et permet aux géocacheurs de gagner des geocoins spécifiques. Ensuite, Cindy va vous donner une idée de comment marche la société Groundspeak au quotidien.

Nous terminerons cette partie « structurée » de l’event par un court « reviewer panel », pendant lequel les reviewers répondront à toutes (ou presque !) de vos questions sur le fonctionnement du processus de publication et maintenance des plus de 100.000 caches actuellement actives en France.

Bien sûr, au-delà de ces présentations légèrement formelles, il y aura plein de possibilités d’échanger avec Dimitri, Cindy, et les reviewers pendant toute l’après-midi. A noter que Cindy parle l’anglais et l’allemand, mais pas le français.

Venez donc nombreux (mais dans la limite de 110 personnes, conditions d’assurance de la salle oblige) dimanche 30 novembre à la Maison du Conseil Général de Bischheim, située 4 rue des Magasins. Les horaires officielles pour l’event sont de 15h00 à 17h00 ; en tout cas merci de ne pas arriver avant 14h45 car nous serons en pleine préparation des lieux. (Ceux qui restent après 17h15 risquent de se faire recruter pour remettre la salle dans l’ordre…)

Des boissons fraiches et des chips/bretzels seront offertes par Signal (voilà, votre adhésion Premium sert à quelque chose !).

Puisqu’il y a une forte chance qu’on va arriver au nombre maximum de participants, je vais suivre au quotidien le nombre de places restantes. Merci donc de bien vouloir noter très clairement dans votre log « Will Attend » le nombre total de personnes qui constituent votre groupe. Donc quelque chose comme « Nous serons 3 en total » et non « Je viens avec Dominique et le reste de la famille ». Si vous devez désister, ou réduire la taille de votre groupe, merci de le signaler également.

event papounet

Le but de ce jeu, qui nécessite d’avoir un GPS ou un smartphone, est donc de rechercher dans le monde entier, en pleine nature ou bien en ville, des caches dont les points de géolocalisation sont répertoriés sur le site geocaching.com. Une fois le contenant trouvé – il peut être macro, petit, normal, moyen, grand -, on signe le logbook (carnet déposé à l’intérieur de la boîte), notifie sa trouvaille sur le site et apporte son commentaire.

Un jeu pour tous

Les bases sont ainsi définies, mais les déclinaisons du géocaching n’ont de limites que celles de l’imagination. Tout le monde peut le pratiquer, des personnes à mobilité réduite aux amateurs de sensations fortes. Toutes les générations étaient, d’ailleurs, représentées hier.

Certains se sont essayés à une descente sur une paroi rocheuse ou à grimper, encordé, dans les arbres. Papounet83, un des poseurs les plus actifs en France, avait aussi caché pour l’occasion de petites boîtes à découvrir en se promenant.

« Ces rendez-vous permettent de nous rencontrer, nous retrouver dans une ambiance chaleureuse », précisait une Marseillaise dissimulée sous le pseudo « clementinedesbois ». Les conversations allaient d’ailleurs bon train.

Découvrir le patrimoine

« Nous sommes installés dans le Var depuis huit ans et, grâce au géocaching, nous l’avons vraiment découvert en deux ans. Maintenant, quand on est vacances, c’est aussi géocaching. On se balade dans la nature. On découvre le patrimoine. On rencontre des gens partageant le même état d’esprit. »

Le jeune couple de Fréjusiens « veroguigui83 » a d’ailleurs un palmarès éloquent en la matière : plongée, spéléo, escalade, résolution d’énigmes. « Il nous a fallu un an pour en résoudre une. On aime les niveaux les plus extrêmes, durs physiquement et cérébralement. Mais le géocaching est ouvert à tous », insistent-ils.

Attention tout de même à respecter les caches. Il y en a dans le monde plus de 2,535 millions !

source :


Un des placeurs les plus prolifiques de France vous invite à table ! Un repas du sud suivit d’une initiation T5, voila qui va en faire rêver plus d’un. Tout cela dans cette magnifique région du haut Var.

Image du Blog incognitoheureux.centerblog.net

Papounet  : Un des meilleurs Karma de France

MegaGeolympiades 2015

MegaGéolympiades 2015

Préparez vous elles arrivent. Des jeux, des caches, des rencontres. Du vrai bon géocaching :

MegaGeolympiades 2015


mega event Marne et Gondoire

C’est le week-end prochain !

plus de 500 will attend

Event de LESPESSES FAUQUENHEM


Comme quelques millions de géocacheurs dans le monde, Anthony Delépine a le géocaching chevillé au corps. À son âge, il aurait pu passer son été à jouer au foot ou à la console sous la pluie. Lui, il a passé une bonne partie de ses vacances dans le garage à bricoler, où dans la nature à chercher les meilleures cachettes possibles pour ses petites boîtes.

Anita, sa maman, suit ça de près. Parce que le jeune homme a besoin d’un coup de main de temps en temps et parce que recevoir plus de cent personnes pour un tel événement, ça inquiète plus la maman que le fiston. Lui est dans son élément. Hier, lampe frontale sur le crâne et dans ses bottes en caoutchouc, il fixait une cache quasi introuvable. « Celle-là, elle est géniale. Il va falloir aller la chercher… » s’enthousiasme le jeune homme. Fred acquiesce. Lui, c’est l’homme qui a transmis le virus à ce jeune Lespessois. Prof de VTT dans son collège à Fruges, il initie ses élèves à la discipline durant les sorties ou entre deux compétitions.

À Lespesses, on ne connaît pas vraiment le géocaching. Arnaud Picque, le maire, a trouvé l’initiative de son jeune concitoyen intéressante. Alors lui et le comité des fêtes l’ont soutenu en prenant en charge l’impression de ses road books et l’achat d’une partie du matériel. Et samedi, quelques Lespessois, totalement novices en géocaching, vont jouer le jeu.

Cinquante équipes

Un jeu qui fait désormais partie de la vie de famille. « Cet été, on est parti en Grèce et bien sûr là-bas, il a fallu faire les caches qu’Anthony avait repérées », témoigne Anita qui se prend aussi parfois au jeu. Même avant de prendre l’avion à Lesquin, Anthony est allé trouver la cache dissimulée dans le parking souterrain de l’aéroport.

Hier matin, plus de 50 équipes étaient inscrites pour l’événement d’Anthony. Presque tous se connaissent via internet et mettront samedi un visage sur un pseudo. Anthogéo les attend impatiemment, il leur a fait une belle surprise.

Le géocaching en bref

Le géocaching est né il y a une dizaine d’années. Depuis, on compte plus de deux millions de caches dissimulées partout dans le monde et près de six millions de géocacheurs.

Dans certaines caches, sont déposées des objets destinés à parcourir le monde de cache en cache. Anthony en a quelques-uns en stock, l’un vient de New-York et reprendra donc la route samedi au départ de Lespesses.

Dans le Bruaysis, on trouve une concentration importante de caches dans le bois des Dames entre Bruay et Lapugnoy mais aussi sur le site des terrils du Pays à part entre Ruitz et Haillicourt. Et dès 9 h 30 samedi, il y en aura quarante de plus dans les environs de Lespesses.

Pour en savoir plus sur la discipline et sur l’événement d’Anthogéo, rendez-vous sur www.geocaching.com.

source : LA VOIX DE NORD

6e édition de l’Atlantic event

Dans ces conditions, rien d’étonnant à ce que les adeptes de l’ouest se soient donné rendez-vous pour la 6e édition de l’Atlantic event, un rassemblement de géocacheurs qui permet de se rencontrer les uns les autres et d’échanger sur ses aventures respectives. 70 d’entre eux (dont une vingtaine venue du Pays de Retz) sont d’ores et déjà inscrits pour cette rencontre qui se déroulera à Bouin (85) le vendredi 15 août prochain !

Une organisation made in Pays de Retz

Après Saint-Jean de Monts, Bourgneuf, La Bernerie, Préfailles et St-Michel Chef Chef, le 6e Atlantic event aura donc lieu à Bouin. Pour cette édition 2014, c’est le Pornicais Kris Leemans qui est responsable de l’organisation.

D’origine belge, Kris arrive en France pour raison professionnelle en 2003. Ce sera d’abord la Bourgogne, puis deux ans et demi plus tard, l’homme élit domicile à Pornic, “avec un microclimat moyennement éloigné de celui de la Belgique”, commente-t-il. La proximité de Nantes le séduit aussi et “il y a la mer, bien sûr !”

C’est en octobre 2010 que Kris débute son aventure géocaching : “Un copain belge m’en avait parlé. J’avais du mal à m’imaginer des boîtes un peu partout dans le monde entier, alors je suis parti en découvrir une… Aujourd’hui, j’ai dépassé les 3.300 caches trouvées, ce qui m’a permis de bien découvrir la région du Pays de Retz, de m’étonner de la région en Belgique où j’ai grandi pendant vingt ans et de me retrouver dans des lieux des plus spectaculaires où je ne serais jamais allé sans le géocaching”.

126 caches autour de Pornic

Actuellement, la majeure partie de ses loisirs y est consacrée et ses vacances sont planifiées en fonction. “Ça m’a emmené dans toutes les régions de France, en Belgique bien sûr, au Luxembourg, à Monaco, en Italie, Allemagne, Pays-Bas et États-Unis. C’est le plaisir de découvrir ce petit coin exceptionnel qui n’est pas indiqué dans les bouquins touristiques et d’avoir accès aux lieux insolites que partagent les géocacheurs locaux”.

Dans l’avenir, Kris projette de faire des caches en Islande et au Canada. Et afin de permettre aux autres géocacheurs du monde de découvrir Pornic et ses alentours, Kris a déjà posé 126 caches. “Ce nombre augmentera bien plus après l’Atlantic event !”

Un 6e Atlantic event !

Organisé un event ne s’improvise pas. “Une personne ne peut organiser seule un tel événement, explique Kris, qui est secondé sur cet opus par trois autres équipes du Pays de Retz et une du Mans. Il faut aussi contacter les instances locales type mairie, office de tourisme, artisans locaux, pour les avertir du rassemblement, solliciter leur aide ou même demander un coup de main quant à la mise en place des caches”.

Mais un event, finalement, ça sert à quoi ? “Les Events permettent de découvrir les lieux étonnants d’une région en groupe. En y participant, les géocacheurs se rencontrent et mettent un visage sur les différents pseudos rencontrés sur les LogBook ou sur le site. Les aventures de chacun y sont partagées, on y échange aussi des astuces ou encore des indices pour résoudre les énigmes de certaines caches… Une grande convivialité se cache derrière le géocaching : c’est bien plus qu’une simple découverte d’un lieu spécifique”, assure Kris Leemans.

Pour avoir un event au top, c’est toute une organisation associative qui est nécessaire. “J’ai été désigné comme responsable, mais je suis bien épaulé et entouré par des équipes aussi motivées que moi-même ! Tous ont permis la mise en place de notre programme exceptionnel dont le mot-clé reste “convivialité” et on y tient !”

Le géocaching comment ça marche ?

Le géocaching est un genre de chasse aux trésors des temps modernes. C’est un loisir totalement gratuit, ouvert à tous et écolo. Il est toujours demandé aux joueurs – chercheurs ou poseurs de géocaches – de respecter l’environnement et les lieux de leurs recherches.

Pour jouer, il suffit de s’inscrire (gratuitement) sur le site officiel www.geocaching.com et là, de récupérer les coordonnées GPS des géocaches souhaitées. La géocache type est constituée d’une boîte abritant un LogBook – registre pour notifier son passage – ainsi qu’un ou plusieurs objets à faire voyager (travel bug, géocoin…) ou à échanger… Les fameux trésors dont les plus jeunes sont très friands !

Il existe près de douze types de géocaches différentes : cache traditionnelle (les coordonnées mènent directement au trésor), multicache (le trésor est trouvé après plusieurs étapes), mystery (besoin de résoudre une énigme pour accéder aux coordonnées complètes), Earthcache (cache éducative sur une particularité géologique de notre planète)…

Le jeu peut commencer. Les coordonnées d’une géocache ainsi téléchargées dans un GPS piéton ou smartphone, le géocacheur part de chez lui à la recherche de la dite-boîte. Une fois trouvée (et après avoir inscrit son pseudo dans le LogBook – étape indispensable pour prouver sa visite) et remise en place dans son camouflage d’origine, le géocacheur s’en retourne chez lui avec le sourire pour loguer ses aventures sur le site geocaching.com et partager son expérience avec les autres géocacheurs.

source : Le Courrier du Pays de Retz

geocaching du centenaire

Géocaching du centenaire

Chasse au trésor grandeur nature, organisée le  dimanche 21 de 9h à 18h par l’Office du Tourisme de Meaux. Il faut etre muni d’un GPS ou d’un smartphone avec application GPS (« Geocaching » ou « c:geo »). Inscription auprès de l’Office de Tourisme au 01 64 33 02 26.
Le lancement de cette chasse aux trésors grandeur nature sera l’occasion pour vous de découvrir les lieux de mémoire et les richesses du Pays de Meaux de façon ludique et originale.


Un event à Marseille

Upload images