Geocaching république Tchèque

Un géocacheur passionné, Slávek Hoblík a fait sa première expérience avec cette activité, il y a dix ans. Aujourd’hui, il est un membre actif de l’Association tchèque du Géocaching qui est née en 2012 et regroupe environ 200 personnes. Dans un entretien accordé à Radio Prague, il revient sur l’histoire de ce loisir :

« Le géocaching est né aux Etats-Unis, il y a quinze ans, quand on a libéralisé la diffusion des signaux GPS. Ensuite, un jeune homme est venu avec l’idée d’essayer de placer un contenant dans la forêt et de publier sur Internet ses coordonnées. Il s’est dit que peut-être quelqu’un le trouverait et en parlerait aussi sur Internet. Donc, il y a eu un premier contenant, il y a quinze ans. Le premier en République tchèque est apparu seulement un an plus tard, mais il y a été créé par des étrangers. Aujourd’hui, il y en a des millions partout dans le monde et des dizaines de milliers en République tchèque. »

La principale motivation des amateurs de ce sport est double : découvrir de nouveaux endroits et s’amuser en cherchant ces boîtes qui sont souvent bien camouflées. Les géocaches sont de plusieurs types. Parmi les trois principaux, la « Cache standard », cherchée à partir des coordonnées GPS publiées directement sur le site internet, la « Multi-cache », dont le principe est de trouver une boîte dans laquelle sont dissimulées les coordonnées d’une autre boîte qui permettent de parvenir jusqu’à « la cache finale », et puis la « Cache à énigme » qui consiste à déchiffrer, avant de pouvoir partir à sa recherche, une énigme afin d’obtenir ses coordonnées GPS. Selon Slávek Hoblík, il y a néanmoins encore un autre aspect lié à la recherche de ces contenants qui rend cette activité intéressante :

Photo: Miloš Turek

Photo: Miloš Turek

« Le géocaching est une chasse aux trésors. C’est la raison pour laquelle un trésor devrait être caché dans ces boîtes ce qu’apprécient surtout les enfants. Alors quand je pars dehors, par exemple, avec mes nièces, nous prenons des petits jouets à échanger et puis nous réfléchissons lequel des objets prendre dans la boîte et lequel y mettre en échange. Mais il y a également quelques objets ‘obligatoires’ qui sont censés rester dans la géocache. Il s’agit notamment du ‘logbook’, un petit cahier ou un petit livre dans lequel j’enregistre mon nom pour prouver ainsi ma visite. Et quand je rentre, je l’enregistre encore sur le site web en précisant si la cache m’a plu et si c’était une belle expérience. »

La République tchèque en tête des statistiques mondiales

Photo: Štěpánka Budková

Photo: Štěpánka Budková

Populaire partout dans le monde entier, cette activité est particulièrement appréciée des Tchèques. A l’heure actuelle, des dizaines de milliers de personnes se rendent régulièrement à la recherche de ces petits trésors cachés. Slávek Hoblík explique :

« La République tchèque est une grande puissance du géocaching. La Tchéquie et l’Allemagne. C’est probablement dû à la tradition des organisations touristiques existant dans le pays depuis le XIXe siècle. La preuve : en République tchèque se trouve également la géocache la plus visitée au monde. Elle est située sur le Pont Charles. Nous avons également la géocache avec le plus grand nombre de points ‘favoris’, c’est-à-dire de points attribués aux caches favorites. Trouver en République tchèque un endroit où n’est placée aucune géocache serait difficile. Ce sont seulement les lieux où elles ne peuvent pas être placées, comme les réserves ou les espaces militaires. Sinon, les géocaches sont presque partout. A Prague par exemple, il y en a tellement que chercher un endroit pour en créer une autre est presque vain. »

Historiquement la première cache sur le territoire tchèque a été installée en 2001 dans le parc de Štramberk, dans la région de la Moravie-Silésie, à l’est du pays. Appelée « Tex-Czech », elle a été cachée par trois ressortissants américains, dont Kenneth Kovar, un Texan aux origines tchèques. Depuis, le géocaching a connu un vrai boom dans ce pays. Si en 2005, environ 700 caches ont été enregistrées, ce chiffre a rapidement augmenté à 5600 en 2007, à 15 700 en 2009 et même à quelque 38 000 en avril 2014. Slávek Hoblík précise d’autres spécificités qui classent la République tchèque en tête :

Photo: Štěpánka Budková

Photo: Štěpánka Budková

« Outre la géocache la plus visitée, c’est-à-dire qui a été trouvée et enregistrée par le plus grand nombre de gens, nos caches sont belles et elles sont situées dans des endroits intéressants. Nous sommes aussi les meilleurs quant à leur nombre par personne. Mais bien entendu, nous sommes un petit pays et il n’est pas possible d’installer sur notre territoire un nombre illimité de caches, donc les pays comme l’Allemagne ou les Etats-Unis auront toujours plus de géocaches que nous. Mais si on compte le nombre de caches relativement à la surface ou par personne, nous sommes les meilleurs. »

La fantaisie n’a pas de frontières

Photo: Archives de Radio Prague

Photo: Archives de Radio Prague

En République tchèque, ce jeu commence à être apprécié également par les directions des réserves naturelles et des parcs nationaux. Ces derniers, dont par exemple le parc de Šumava, utilisent les caches comme une alternative aux panneaux installés sur les sentiers éducatifs et fournissent par leur intermédiaire des renseignements sur la nature locale.

L’un des amusements préférés des géocacheurs est de chercher des endroits les plus bizarres possible pour y placer leurs géocaches. Le géocaching peut ainsi devenir un loisir vraiment insolite. En République tchèque, on peut alors trouver des caches par exemple dans les galeries souterraines du ruisseau de Dejvice, une partie du réseau des canalisations pragois, ou dans l’épave d’un hélicoptère qui est située au fond d’une carrière inondée, Bořená Hora près de Štěchovice, une commune située au sud de Prague.

Souvent, les caches peuvent également être consacrées à un thème particulier et fournir ainsi des informations sur le lieu, sur une personnalité célèbre ou encore sur un film. Selon Slávek Hoblík, ce thème représente pour de nombreux géocacheurs aussi une motivation de jouer avec le côté visuel de leurs boîtes :

Photo: Miloš Turek

Photo: Miloš Turek

« Le contenant peut être petit comme un dé à coudre, il peut ressembler à une maison pour les oiseaux ou il peut être grand pour cacher une baignoire. Alors, la fantaisie n’a pas de frontières et les Tchèques sont très créatifs, une nation de bricoleurs, et c’est la raison pour laquelle il semble que nous possédons les plus jolies géocaches au monde. »

Néanmoins, Slávek Hoblík refuse de donner des exemples concrets car les géocacheurs, dit-il, sont une « organisation secrète » et essaient d’éviter de faire découvrir leurs œuvres aux « géomoldus », ainsi qu’ils appellent les non-géocacheurs en faisant une référence à la série littéraire Harry Potter.

Il invite toutefois à se joindre à cette « aventure » qui selon lui rapproche des gens :

INFO :
Afin de participer à la recherche de ces trésors, il faut s’enregistrer gratuitement sur le site internet : www.geocaching.com
Le site fournit des coordonnées et des informations sur des géocaches, ainsi que des renseignements sur l’endroit où celles-ci sont placées.

« Une des choses que j’apprécie le plus avec le géocaching, c’est que cette activité traverse la société. Vous rencontrez ainsi beaucoup de gens intéressants, qu’il s’agisse d’enfants, d’étudiants, de retraités, de pauvres, de riches… C’est vraiment intéressant. Tout d’un coup vous rencontrez des personnes qui ne vous sont pas proches ni par leur profession, ni par l’âge, mais vous faites leur connaissance grâce à cette activité commune. Et ces rencontres sont souvent très agréables. »

Photo: Archives de Radio Prague

Photo: Archives de Radio Prague

Un tuyau pour finir : le géocaching peut rendre plus agréable également par exemple la visite de Prague car ces boîtes à trésor sont cachées même là où un touriste ordinaire ne les chercherait jamais, dans les plus beaux endroits de la capitale tchèque. Ainsi, il est possible de découvrir, parmi quelques 12 000 autres sites, par exemple la Maison à la Vierge noire, un rare exemple de l’architecture cubiste, le château de Hvězda, les berges de la rivière Vltava ou de rendre plus agréable l’attente à l’aéroport Václav Havel.

DIABLOLITO

« Log sous T13 couleur orange : Clem des bois et compte commun (qui bosse pendant de maman s’amuse…), Lézardiño, Bibou Duracel, sans oublier votre serviteur.
Les calanques, les séries, les arbres, les urbaines, ….. il nous manquait une chose : Une Trail ! like USA… A la sortie de cette série de malade, j’appelle mes géoamis ; et banco l’équipe est montée (absence excusé pour mon ami seb… , et remplacement par le cabri Aixois) !
Mardi 05/04/16, provisions OK…. road book OK (merci lézard !)….. stylos orangés OK….. bière et rhum OK….. gasoil à demi OK ! La folle journée peut arriver.

Mercredi 5h50 : Départ du diable dans son géo 4X4, arrivé à 6 h pétante et pas de Mme Des Bois ! deux minutes de retard plus tard et gogogo à Vitroles. Deux tour de rond point plus tard l’aventure peut commencer, il est 6h45 ! A 6h46, tout le monde est content, excité même… et en parlant d’excitation, humm hummm, Clémentine commence une longue description d’un « speudo-futur-client », une sombre histoire de cri d’insectes : « Le chant des Cigales » ! Nous sommes ébahis… nos chastes oreilles en prennent un coup ! Des croix de St André, des 3eme sexes, et les fameux « Glory Hole »… tout y passe ! Une vraie prêtresse, et Fabien qui laissera échapper un soupir avec un regard en coin : « ha bon, ho la vache… » qui nous fera rater la bonne sortie….. pas grave on arrive sur le spot à 8h29. ENFIN !
Début des hostilités à la 1616, du très classique car on, est pas la pour faire dans le style, c’est un Trail !

Petit rappel des rôles : Le Diable pilote, la Prêtresse, co-pilote et saute sur la première boite qui est à porté d’orange, les deux runners sont Bibou team & Lézard. Et promis on tournera toutes les heures !!! plus gros mensonge de la journée… car 12heures plus tard, même configuration…

Petit pointage des « avant 2000 » : Lézard « La Porte !  » : 75… Sébastien Diablo : 157….. Clémentine au téléphone magique : 271… et Lapinou Team : 404, sa race !

Nous arrivons au rond point de la burne (un signe ?), c’est parti !


… 1ere heure : 2 ou 3 boites changées… 2 DNF et un trés gros chien ! mais surtout 46 found it…On est content, on est beau, on est jeune (pas tous ! mdr)… La vie est belle !


… 2eme heure : 31 boiboites, la route est roulante… trop roulante ! pas de parking… alors faudra faire pour le mieux : il faut cavaler dans tous les sens, un seul DNF ! ouf !!! Lézard « dépucelle » le clan des 2000eme : 1er apéro à 10h30… la base !


… 3eme heure : 32 caches trouvées, on changera 2 boites à nos amis poseurs… petite précision : sur cette journée nous loguerons aussi des Hors Circuit (où nous perdrons le plus de temps…), nous y ferons même un max de maintenance… des églises par ci par là, Lézard le séminariste veut toute les faire ! Par contre pas mal de pseudos ne sont pas sur les logs papiers… je dis çà mais je dis rien. On attaque le reportage facebook avec notre 110 caches en 3 heures.


4eme heure : 2 STF sur la 1410 et 1418, comme quoi ! au fait, 38 caches !
5eme heure : la 1440 sera ma 2eme et je rentre officiellement dans les cercle des géocacheurs expérimentés… qui provoquerons quelque réflexions a l’attetion de notre bibou seul : « tu peux pas comprendre, t’as pas 2eme caches au compteur mec » lol. Pause « apéro / gamelle » d’une demi heure avec pour résultat de 23 boites trouvées quand même…



6eme heures : Changement de pilote, l’acidulé prend le volant, la portière ne marche toujours pas, et Bernard Laporte… de plus je ne connais toujours pas le nom pour loguer l’équipe, les quolibets volent… quelle buse ! Je reprends les rennes du 4X4 car y’en a qui conduise qu’en marche avant… mais 31 boites !


7eme heure : 50 boites… des vrai monstres, 1 cache par minute ! et tout ça au bout de 7 heures de recherche + 2 heures de trajet… Clementiña nous fait sa 2000eme… y’a plus que Lapinou ! alors on va se décarcasser pour lui !

8eme heure :Toujours un gros soleil, 21 ° C… çà tire sur les organismes, mais notre organisation est maintenant bien rodée… on compense la fatigue par l’expérience ! 36 boites à notre actifs. Miss des Bois fera des bains de pieds dans la bout, Bernard « La Porte » perdra encore un stylo… on fait deux HS et un DNF…


9eme heure : Fin de boucle… on se casse vite sur l’autre partie pour Duracel… on attaque par la 1737, à l’envers… (pas en marche arrière… voir log de Des Bois)on perd 15 minutes sur le trajet de jonction. 37 petites trouvailles…

10eme : je crois qu’on bouge encore sur la série, en fait je comprend plus rien sur les notes….. ca commence à craindre pour mon log, en plus je suis mort ! Normalement c’est 23…, je crois ?


11eme heure : c’est complétement le bordel dans le road book ! mdr…Fabien bibou duracel team pas des bois, fait enfin sa 2 000eme sur la 1797 ! on accélère comme des fous et encore 47 / h… Je commence a en avoir marre des cades, des poteaux, des tas de pierre, des fils bleu, etc… je veux une douche, une cote de boeuf et du vin à profusion… Que Néni, maintenant il faut faire mieux que les potos de l’Hérault en 12 heures… je savais que j avais signer pour en chier !

12eme heure : 43… ca ne s’arrêtera donc jamais ?

Une énorme journée entre amis, des rigolades et des souvenirs plein la tete… une aventure humaine rendu possible par le boulot de DINGUE de l’équipe du PTH 34. Merci à vous mesdames… messieurs !!! Merci à mes camarades, merci à ma voiture, merci aux costumières et ingénieurs du son sans qui ce film n’aurai pas vu … non je déconne !

Enfin, je tairai (ou pas… ) les pets dans la caisse, les téléphones magiques, les gros coups de mous, les legging troués, ces putains de stylos oranges qu’on perd et qu’on retrouve, le gros chien, les églises à Ber, les ronds points, les rototos, etc… « 



Putain elle l’a fait !


Et oui, elle l’a fait… mais pas toute seule, non ! avec son homme des bois, Mr Compte commun.
Oui, dis je : ils l’ont fait et avec brio, car la galéjade lancé à la volée d’un comptoir d’un grand bar du 8eme art de Marseille, la grosse déconne à bien été prise à la lettre ! La famille Des Bois à fait son event, et un event du tonnerre…


Apéro géant sur la terrasse, 2 multis de haut vol, un bon petit restau pour le ventre, et une franche rigolade ! Car tout le monde à joué le jeu du bal masquée (Hoé Hoé !)… je citerais pèle mêle : des Mario, des perruques, une mousquetaire, des moustaches, un mexicain, des cow boys/girls, Dracula, un marin, une fée, …
Que du beau monde, et comme d’habitude les absents ont eu tort !!!

Un bel apéro, donc où çà échange à tour de bras, les nouveaux, les vieux, les connus et inconnus… comme pour une salade de fruit (de clémentine ? ) tout le monde se mélange. Dring, dring, … les 2 multis « surprises » sortent et notre groupe de joyeux drilles se ceint en deux… chacun de son coté pour un partie de rigolade car certain ont abusé de l’apéro ! et dans la nuit les étapes sont de plus en plus difficiles… mais grâce à nos hôtes du soir tout baigne ! S’en suivra un bon repas, entrecoupé de fou rire, et d’un jeu au combien rigolo. Puis pour les derniers, des prises de rdv pour des évents à venir… çà fait plaisir !

Je profite donc de ce mot, pour vous remercier Clémentine & Luc des Bois, vous remercier de vos sourires, de votre implication, et de votre gentillesse ! et encore BRAVO pour cet event…


Pour le prochain qui le tour ??? « 



Le géocaching en vacances…

Aie….. ! que le premier à ne pas se reconnaitre me jette la 1ere pierre !

– Qui n’a pas IMMÉDIATEMENT regardé la carte des géo caches à l’annonce de vacances dans des contrées plus ou moins lointaines ?
– Qui n’a pas choisi le coin où il y avait le plus de « points vert » quand 2 destinations étaient en balances ?
Et oui, tous les mêmes… Mais comment faire pour expliquer le B-A à BA de notre jeu aux non-initiés (moldus), au point qu’il s’immisce dans notre vie jusqu’ aux congés ?

Ha, là… il vaut mieux que votre compagne (ou compagnon) soit accro aussi… car c’est bien vrai, quel plaisir de faire des caches « d’été » sous la neige, au lieu de skier tranquillement comme tout le monde…


Pourquoi marcher dix kilomètres sur la plage en plein cagnard ; et prendre une photo devant un cocotier pour valider une earth, alors que l’on pourrait rester tranquillement à profiter du « all inclusive » au bord de la piscine…

Hummmmm, çà sent le vécu !

Et bien je vais vous le dire : La PASSION ! mêlée à un peu de folie et de connerie même…

Au fait, j’ai toujours pas reçu de pierre… mdr !

Une nouvelle association

Une nouvelle association
Bienvenue

et son event

les geocacheurs de Bourgogne

Les Géocacheurs de Bourgogne

Une nouvelle association est née. Nous lui souhaitons longue vie. Allez voir son site et participez à son event de lancement.

7 ans de géocaching

7 ans de géocaching


des conseils pour le geocaching

Géocaching à velo

Géocaching à vélo

La mode est aux séries et elles sont de plus en plus longues. Comme nous aimons les terminer et souhaitons trouver de plus en plus de caches, une bonne solution est de faire ces séries à vélo.

Pour vous aider vous allez trouver la bookmarks de Playmobil 05 , des fichiers GPX comme celui de Steffde7, les offices du Tourisme s’y mettent aussi comme ici en Alsace. Bref, il y a de quoi réjouir un géocacheur en cherchant un peu.

lemondedelili619 – geocaching

Alors, il faut imaginer que c’est un jeu qui existe déjà depuis des années et que la majorité des gens n’ont absolument AUCUNE idée de ce qui se trame, parfois à quelques mètres de chez eux!

Géocaching, Quesaco?

Alors, je trouve que cette image résume tout à fait correctement cette passion dévorante. Le principe, c’est qu’il y a des boites disséminées un peu partout dans le monde qui sont répertoriées géographiquement grâce à leurs coordonnées sur un site internet (https://www.geocaching.com). Après, il suffit de se munir d’un GPS ou d’un smartphone sur lequel on installe une application (choisissez bien votre pseudo car celui-ci vous servira lors d’Event et tout le monde se souviendra de vous en tant que votre pseudo!) qui vous permet de localiser les caches se trouvant à proximité.

Jusque là, ça parait simple, là où le jeu se corse c’est qu’il faut ensuite se rendre à l’endroit indiqué sur le GPS afin de trouver la boite, qui peut se présenter sous différentes formes et différentes tailles. J’ai d’ailleurs découvert des bricolages assez farfelus depuis mes débuts et cela donne à chaque fois, encore plus envie de continuer à en découvrir d’autres…

1612_0

Un concept auquel j’ai vraiment accroché également, c’est que certaines boîtes sont assez grandes pour contenir des objets en tous genres. Et il est autorisé de prendre un objet trouvé dans une cache à moins de le remplacer par un autre objet, c’est ainsi que l’on peut trouver des figurines kindersuprise (très prisées par les enfants), des badges, des portes-clefs, des cartes, … mais également des Travel Bugs. Ce sont des petits porte-clefs qui possèdent un numéro d’identification à 6 lettres/chiffres traçable, ces TBs possèdent souvent des missions, choisies par leur propriétaire (cela peut aller, de se rendre dans une ville précise à se faire photographier devant des stades football).Comme par exemple cette petite grenouille, mascotte du géocaching.

Alors, quand tu expliques aux gens, qu’il n’y a rien d’autre que des porte-clefs, qui ont l’air « sans intérêts » de leur point de vue, on a déjà tous eu cette réaction qui dit : « mais si c’est pour pas gagner de l’argent ou des cadeaux importants, à quoi ça sert? » Je vais donc répondre à cette question toute simple: en faisant du géocaching, j’ai découvert bien plus que des bons cadeaux ou de l’argent, j’ai découvert des lieux insolites parfois très proches de chez moi, que je n’avais jamais visité avant. J’ai maintenant des buts dans mes promenades et je fais tout ça avec le plus grand des plaisirs, et si ça, c’est pas une richesse, qu’est-ce que c’est?! De plus, pour chaque cache, vous trouvez une notice qui vous explique l’histoire du lieu et la raison pour laquelle le placeur a déposé la cache à cet endroit.

Dans cette boîte, il y a également un petit livret, appelé « logbook », sur lequel les « géocacheurs » déposent leurs pseudos et la date à laquelle ils sont passés afin de marquer leur passage. D’ailleurs, si votre pseudo n’est pas inscrit sur ce petit papier, vous risquez de voir votre log internet risque de se retrouvé effacé et vous devrez retourner sur place et recommencer votre recherche.

Voici une petite vidéo explicative en anglais (pour ceux qui souhaitent en savoir plus…).

http://www.youtube.com/watch?v=1YTqitVK-Ts

Tu deviens vite accro…

https://www.facebook.com/groups/1556054457959771/

Lors de ma première recherche, je ne savais pas vraiment quoi chercher ni où, ni comment … Et j’ai fini par grimper sur un monument (grimper sur un monument?!!!!). Jamais un jour, j’aurais imaginé me retrouver à escalader des monuments historiques pour trouver une boite! En temps normal, j’aurais même pris ce genre d’action comme une dégradation de biens publics et j’aurais trouvé ça honteux. Mais, j’ai recommencé (et oui … ) encore et encore.

Récemment, j’ai également fait quelque chose qui m’avait toujours attiré mais que je n’avais jamais osé faire: me rendre dans une usine abandonnée pour aller chercher une cache à l’intérieur. Et je vous assure que, quand vous avez un binôme très à cheval sur les lois, il est compliqué de le convaincre de faire des choses comme ça… mais c’est chose faite!

_DSC5043_DxO

La réaction de ton entourage? –> quand j’explique aux personnes autour de moi que je suis capable de partir de chez moi à 10h au soir pour faire 40 min de route afin d’être la première à trouver une cache au milieu de nulle part, je vous promet que les réactions ne sont pas toujours celles qu’on attend. C’est-à-dire que, quand on est naïf, on s’imagine que les gens vont vous dire:

« Mais c’est GENIAL!!!!! Je peux venir avec vous la prochaine fois? »

Mais en réalité, il n’y a qu’un infime nombre de personnes qui réagissent comme ça, puisque les gens ont plutôt tendance à vous dire:

« Mais vous êtes complètement folles, il est super tard! Ca ne sert à rien de se démener pour aller marquer un mot sur un bout de papier à cette heure-ci. Et puis, imaginez, si vous tombez sur un psychopathe qui a placé cette cache juste pour vous agresser et que vous mettez les pieds dans son piège!! »

C’est là, que tu te rends compte que tu vis dans un monde de fous, et que tout le monde devient tellement parano qu’on ose même plus sortir de chez soi pour aller promener après une telle heure. Comment expliquer à ces gens-là qu’il existe également des promenades à faire de NUIT dans les BOIS?! C’est donc la mort assurée à ce moment là!

Le plus drôle est de te retrouver en voiture et à chaque fois que tu passes devant: un calvaire, une chapelle, une fontaine, un lavoir ou quoi que ce soit d’autre, tu t’arrêtes instinctivement pour vérifier si oui ou non, il y a une cache que tu n’aurais pas encore faite à cet endroit. C’est là, que ça devient problématique pour ton entourage qui ne peut plus supporter de partir quelque part en voiture avec toi, puisque tu t’arrêtes tous les x km pour vérifier qu’il n’y ait rien! ^^

Si tu es également capable de rester bloquer plusieurs jours sur une cache « mystère » qui consiste à résoudre une énigme afin de trouver la boîte en question. C’est un signe que tu vas bientôt être totalement accro …

Un autre problème survient quand tu commences à placer des caches… C’est-à-dire qu’après, tu ne sais plus entrer dans un magasin sans penser: « boîtes, boîtes, boîtes…… » et là, tu as tendance à acheter toutes les boîtes en promotion que tu trouves et c’est comme ça que tu te retrouves avec des placards pleins de boîtes de toutes les tailles.

La fierté d’augmenter ton compteur

200 caches

Et ce n’est pas terminé, petit à petit, on en veut toujours plus et encore plus! Bien que tu serais capable de faire 20 caches sur une journée pour arriver à un nombre rond.

par : gardienalizee10

journée internationale du géocaching

Journée internationale du géocaching

C’est le 15 août 2045. Et si vous alliez trouver une cache ?