jeu sur l’ile de Majorque

Ce que vous devriez savoir

QUOI : Chasse au trésor sur l’île de Majorque (Official Geotour) avec 10 géocaches dissimulées

OÙ : Île de Majorque, archipel des Baléares, Espagne

QUAND : Du 1er au 10 août 2013

QUI : Chaque participant est le bienvenu. Qu’il soit géocacheur ou non, client CarDelMar ou non ! Les joueurs peuvent participer à cette chasse au trésor sans besoin de se mesurer les uns avec les autres. Cette manifestation est organisée par CarDelMar et geocaching.com

POURQUOI : C’est une excellente occasion de découvrir l’île tout en pratiquant une activité de loisir. Cette activité ludique peut être pratiquée à tout âge et par tous les groupes d’intérêts.

GAGNANT : Le prix du jour de 500 € est tiré au sort parmis les participants qui auront trouvé la « Cache du jour » et un prix de 1 000,00 € est attribué à la première personne qui aura trouvé le dernier endroit secret au dernier jour du jeu. Un autre prix de 500 € sera attribué au participant qui aura découvert en premier, durant les 10 jours du jeu, huit géocaches ou davantage.

COMMENT ?

  1. Il n’est pas nécessaire de vous enregistrer. Il vous suffit d’être sur l’île de Majorque pendant la durée de ce jeu.
  2. Dès le 24 juillet, recherchez sur cette page Internet ou sur celle de geocaching.com les coordonnées et les indications qui vous aideront à trouver les 10 endroits secrets.
  3. Ce jeu commence jeudi, 1er août 2013. Dès neuf heures du matin, vous pouvez rechercher les indications sur la « Cache du jour » dans le blog de CarDelMar ou dans les pages des médias sociaux.
  4. Pour découvrir la géocache indiquée, utilisez un appareil GPS ou un Smartphone sur lequel vous aurez téléchargé auparavant une application de géocaching. Une fois trouvée, relevez soigneusement le code indiqué sur la face intérieure du couvercle. Inscrivez votre nom dans le journal de la géocache. Échangez, le cas échéant, le petit objet que vous y aurez trouvé et photographiez les environs.
  5. Pour pouvoir participer au tirage au sort, envoyez un courriel le même jour avant 17 heures à CarDelMar (geocaching@cardelmar.com) indiquant le code relevé sur la face intérieure du couvercle.
  6. Le gagnant du prix du jour en espèces sera annoncé chaque jour à 18 heures.
  7. Le dernier jour, samedi 10 août à 10 heures, nous indiquerons une 11e géocache qui devra être trouvée. Le premier participant (ou groupe) qui trouvera cet endroit touchera 1 000,00 € sur place ! Nous ferons quelques photos. Ensuite, vous pourrez poursuivre vos vacances avec un budget un peu amélioré…
  8. Si l’un des participants a réussi à trouver huit caches ou davantage au cours de ces 10 jours, il gagnera également un prix dès lors qu’il aura envoyé par courriel à CarDelMar les codes trouvés dans les récipients. La première personne ayant envoyé ces codes gagnera 500 € et les participants suivants obtiendront un rabais de 20 % sur la réservation de leur prochaine voiture de location chez CarDelMar.
  9. Les 10 géocaches de ce jeu resteront en place à la fin de cette manifestation de 10 jours et pourront être recherchées par les autres géocacheurs au cours de leurs loisirs. Il n’y aura cependant plus aucun prix à gagner !
  10. Les participants sont cordialement invités à prendre des photos et des vidéos au cours de leurs recherches et de les envoyer à CarDelMar.

Le géoplaceur est-il un gendarme ?

 

 

Pour les trouveurs, aucun problème, ils se doivent de signer le log-book mais éventuellement ne le font pas pour des raisons diverses (log book absent, plein, abimé, pas ce crayon, etc.). Cela ne les empêchent pas cependant de déclarer la cache trouvée. Qui va le contester ? Certainement pas Groundspeak qui ne souhaite aucune entrave à la recherche de la cache. Cela n’est pas commercial. Les autres trouveurs qui ne voient pas le log ? Non, ils n’ont rien à dire.

Il ne reste plus que le placeur à qui on a confié ce rôle de gendarme en lui donnant la possibilité d’effacer un log. Faut-il qu’il le fasse, faut-il réellement des règles à ce jeu ou doit-on laisser chacun y jouer à sa guise ? Une solution pourrait-être d’indiquer sur la page de la cache que le « found-it » ne sera possible que si le log-book est signé pour tenter d’éduquer les nouveaux joueurs mais cela est interdit par les « guidelines » : aucun frein au jeu sur les pages des caches !

Grounspeak fait passer périodiquement des messages pour indiquer comment bien faire, comment remercier le placeur, comment signaler une cache défectueuse se rendant probablement compte qu’il y a des abus mais l’appât du point supplémentaire est souvent le plus fort. Certains déclarent quand même la cache trouvée sans rien dire, d’autres placent une nouvelle cache, un nouveau log-book. Enfin, tout est bon pour faire une cache en plus.

Donc faut-il que le placeur soit un gendarme ?

Nous disons NON. Laissons ainsi les choses et essayons au travers des events, forum ou autre de former les nouveaux geocacheurs car il ne faut pas « dégouter » les placeurs. Un conseil à vous placeur : si un log fait sur une de vos cache n’est pas conforme, adressez un mail pour l’expliquer. Peut-être à la longue arriverons-nous ainsi à ce que tout le monde joue de la même manière !

Faite gaffe !!!

Faites gaffe !!!

L’été arrive avec difficulté cette année et les géocacheurs sortent. Atention toutefois car la nature est la plus forte. La maladie de lyme est redoutable. Lisez cet article et éventuellement réagissez en écrivant votre réponse : l’article

rassemblement à Hautmont

 

 

Késako ? Le géocaching est une chasse au trésor pratiquée à l’extérieur à l’aide d’appareils GPS. Les participants rejoignent des coordonnées spécifiques où ils tentent de trouver la géocache (la boîte) dissimulée. Les géocaches se trouvent dans le monde entier. Les géocacheurs choisissent des emplacements qui reflètent un intérêt spécial ou une subtilité de leur part (dans un parc en ville, sous l’eau, en forêt, en montagne, dans un arbre, dans un monument…). Une fois la géocache dénichée, il est nécessaire d’y déposer un objet de valeur égale ou supérieure.

Ce n’est pas un hasard si le principal de l’établissement hautmontois a été tout de suite séduit par l’activité « Plus jeune, j’étais passionné par la randonnée touristique en voiture. Le géocaching offre la possibilité de découvrir toutes sortes de lieux, il met en valeur le patrimoine local. Dans le monde, il existe deux millions d’adeptes, l’activité se développe de plus en plus en France. »

Après quelques mois de pratique, Bernard Briand place désormais ses petites boîtes. La dernière en date, sur la voie verte « Elle a déjà été trouvée soixante-dix fois ! », un chiffre qu’il connaît puisque les géocacheurs se retrouvent en ligne pour commenter leurs trouvailles. Un site met en évidence, sur des cartes, toutes les caches référencées dans le monde. Celles-ci sont de coloris différents et classées en cinq niveaux de difficultés. Côté pratique, le matériel nécessaire au géocacheur se résume à une bonne paire de chaussures de marche et un GPS de randonnée « Les nouveaux téléphones peuvent faire l’affaire mais sachez que si la cache se trouve en forêt, la précision sera moindre, contrairement à un GPS traditionnel. »

Bernard Briand a déjà convaincu quelques-uns de ses collègues et initié des élèves dans le cadre de l’école ouverte. Ce samedi, il organise un rassemblement d’envergure puisque pas moins de soixante-dix géocacheurs se sont déjà inscrits depuis quelques semaines. Ils viennent du Luxembourg, de Belgique, des Pays-Bas et de toute la France « J’ai préparé le circuit, soixante boîtes ont été cachées dans l’Avesnois. Elles ne seront indiquées sur le site que le lendemain de la manifestation, les participants sont les privilégiés ! ». Le point de ralliement est fixé au collège Saint-Exupéry, à 9 heures. « Ça va être une belle rencontre entre passionnés, l’activité se déroule en famille, elle motive les enfants. »

Pour couronner le tout, un repas est programmé en fin de journée au collège, les bénéfices seront reversés au foyer socio-éducatif de l’établissement scolaire.

Article de La Voix du Nord

31/05/2013

la folie d’un Reviewer

La « Folie » d’un Reviewer

Miguaine, plus connu sous son nom de géocacheur Buckfast, s’est laché et nous propose la Corse dans le Gard. Une superbe série qui ressemble un peu à la Corse, que l’on peut faire à pied dans la journée. Une boucle de 55 caches letterbox-hybrid qui vous fera découvrir la campagne Gardoise. L’expérience de pose de Buckfast nous promet de belles trouvailles.