Le temps des coups de gueule

 

LE COUP DE SANG DE VICARIUS


Il y a des jours où tout ce  que  l’inconscient  a pu emmagasiner durant de nombreuses décades de jours, de mois que dis je  d’années, et le plus souvent à notre insu, ressort au grand jour c’est-à-dire dans le conscient.

J’en suis là, présentement.

Que l’éthique ou  guide line, ou tout simplement le respect d’autrui avec une certaine  notion de responsabilité nous oblige dans le respect le plus complet, nous propriétaires de caches,  (j’ai lu qu’on pouvait l’énoncer par un anglicisme de plus : l’OWNER !)  à  maintenir lesdites, à leur rendre vie et âme ne se discutent pas et plus.

Je me suis amusé (c’est une façon de m’exprimer) à relire les commentaires depuis les  PAT jusqu’au jour de leurs archivages par nos sympathiques contrôleurs  de plus de  dix  de mes caches ; je me suis aperçu que pour la moitié d’entre elles on peut lire : boite éventrée, cassée, voire piétinée, ouvertes aux quatre vents, visibles à l’œil nu, posées à même le sol sans respecter l’endroit  initial,  logs mouillés, pourris, déchirés, donc inexploitables,  plus de crayon, plus d’objet ( et je ne parle pas des GC ou autres TB qui se volatilisent sans explication, enfin à priori !) ,.

C’est à la lumière de ces commentaires que j’ai pris un coup de sang, car si le principe de la  maintenance ne peut  et ne doit pas être remis en question,  être obligé d’assurer et d ’assumer cette charge de  travail  à cause de Géo-trouveurs maladroits, égoïstes, étourdis, imprudents, irrespectueux, incompétents, bousilleurs, saboteurs, en un mot massacreurs de nos boites, alors là, je dis stop . Que certaines boites soient placées dans des endroits difficiles,  peu commodes, dangereux, impossibles,   j’en passe,  d’accord, alors que les commentaires interpellent le propriétaire qui pourra alors en modifier le lieu, l’endroit et la forme,  et que les logs débiles du genre MPLC cessent d’exister……. Nous pratiquons une activité où l’imbrication poseur/chercheur est pleine et entière, la solidarité, après tout, c’est cela.

Ceci est une constatation, une sorte de diagnostic au mal, mais il faut penser urgemment à la thérapie, comment soigner cette maladie qui nous ronge, nous les placeurs bénévoles, emplis de passion et de joie qui risquent un jour ou l’autre  de glisser vers le découragement sans retour possible.

Voila mon remède, en tout  cas une solution parmi tant d’autres  qui pourrait, à mon sens limiter cette inflation dans le désordre de nos caches ; il faut apporter au code de l’éthique et guide line comme dit plus avant, un article supplétif qui rendrait pour responsable du désordre constaté  le dernier géacacheur  ayant logué une foud it ; il serait alors reconnu coupable et de ce fait la maintenance de la cache bafouée lui reviendrait  de plein droit. …….

Je plaisante bien sur, mais les plaisanteries les plus courtes sont souvent les meilleures.

Vicarius

Une belle cache

Une belle cache
filmée par les Geomordus

 

la dernière humeur de V

V se réveille et revient vers vous.
Lisez donc la dernière
HUMEUR DE V.

video sympa d’Arthur dares

Arthur part à l’aventure ! @arthur_dares

Arthur dares ! – Arthur part à l’aventure est parti d’un constat très simple. Nombreux sont les sports, les activités qui restent méconnus car trop récents ou trop peu médiatisés. L’idée de départ est de présenter, de faire découvrir et de sensibiliser le public à ces nouvelles (ou non) tendances. Le projet de « Arthur dares ! » (Littéralement « Arthur Ose ») est de pouvoir répondre à ceux qui se posent des questions, ceux qui n’osent pas par peur de ne pas y arriver ou tout simplement qui ne connaissent pas. Arthur se jette à l’eau à votre place, ose ce que vous n’osez pas encore, vous donne des réponses et vous aide à vous lancer dans vos projets. En toute simplicité.

un nouveau Garmin Oregon 600

 

 

Conçus spécialement pour les activités outdoor, ces modèles introduisent de nombreuses fonctionnalités innovantes : écran couleur tactile multipoints à double sens de lecture adapté à toutes les conditions climatiques, très grande précision grâce à l’usage combiné des systèmes GPS + GLONASS et une connexion Bluetooth pour partager et revivre toutes ses aventures via son smartphone.

Le nouveau processeur offre une rapidité et une qualité d’interaction avec les cartes Garmin jamais atteinte jusqu’à présent. Zoomer, faire pivoter la carte, rafraichir l’affichage s’effectuent de manière parfaitement fluide pour solliciter au minimum la batterie et disposer d’une autonomie maximale notamment durant les longues sorties.

Enfin, l’Oregon 650/650t, est équipé d’un appareil photo avec autofocus et lampe de poche / flash automatique intégré.

Ainsi, connecté à un smartphone, l’Oregon permet de partager toutes ses sorties via l’application gratuite Garmin Basecamp™ mobile.

« La nouvelle gamme Oregon a été conçue pour proposer les meilleurs outils de navigation aux adeptes des loisirs Outdoor. L’écran tactile peut être réglé manuellement pour fournir une intensité lumineuse adaptée aux conditions extérieures. La compatibilité GPS et GLONASS permet de déterminer très précisément sa position en un minimum de temps.»

explique Martin Resch, responsable produits Outdoor EMEA chez Garmin.

« Parmi les grandes nouveautés, soulignons la possibilité de télécharger les données d’un trajet sur et depuis un smartphone grâce à l’application Garmin BaseCamp mobile. Enfin, avec leur robustesse et leur très bonne autonomie, les Oregon comptent aujourd’hui parmi les GPS les plus polyvalents et les plus fiables du marché ».

Un guidage et un positionnement ultra précis

La gamme Oregon est dotée d’un compas électronique 3 axes avec compensation de l’inclinaison qui affiche la direction suivie, même à l’arrêt ou lorsque le GPS est tenu face à soi. Son altimètre barométrique reflète les changements de pression pour indiquer l’altitude et peut même les archiver pour suivre l’évolution des conditions météo au fil du temps. Equipé d’un récepteur GPS haute sensibilité compatible WAAS et d’un système de prévision par satellite HotFix™, l’Oregon calcule rapidement et précisément la position et là maintient même dans les zones très boisées ou dans les vallées encaissées.

De plus, en étant associé au système GLONASS, le GPS met en moyenne 20 % de temps en moins pour obtenir une position fiable. En utilisant simultanément les systèmes GPS et GLONASS, le récepteur est en mesure de se connecter à 24 satellites supplémentaires.

Une autonomie améliorée

Les GPS Oregon offrent une vue d’ensemble du parcours mais permettent également de zoomer sur une portion de l’itinéraire pour anticiper ce qui se profile. Pesant tout juste 199 grammes, les modèles 650/650t sont livrés avec deux piles NiMH rechargeables (en option pour les 600/600t) qui fournissent jusqu’à 16 heures d’autonomie. Elles peuvent être directement rechargées à l’intérieur de l’appareil lorsqu’une source d’alimentation externe est détectée. Pour les plus longs périples pour lesquels une seule charge de batterie ne suffit pas, deux piles AA classiques peuvent prendre le relais.

Un GPS connecté pour partager toutes ses activités

Plus besoin de s’encombrer pour immortaliser les moments forts avec des clichés de qualité. Ceux réalisés avec l’appareil photo autofocus intégré de 8 mégapixels sont dignes d’être partagés ou imprimés. Chaque photo est automatiquement géolocalisée pour permettre, lors d’une prochaine sortie, de retourner exactement sur le lieu ou elle a été prise.

Etant compatibles Bluetooth, les GPS Oregon peuvent également être associés à un smartphone pour transférer des fichiers enregistrés sur le terrain (photos, parcours ou cartes personnalisées) et les partager en temps réel avec sa famille ou ses amis grâce à BaseCamp mobile. Cette application communautaire est une adaptation du logiciel BaseCamp™ qui permet d’afficher les cartographies associées, de préparer ses prochaines sorties ou encore de créer ses propres Waypoints, routes et traces. Bacecamp affiche les cartes en 2D ou 3D sur l’ordinateur, courbes de niveaux et profils altimétriques compris et permet de transférer un nombre illimité de cartes Birds Eye Select dans l’appareil lorsque celui est associé au service BirdsEye Select.

Un produit à la carte

La nouvelle gamme Oregon est compatible avec de nombreux accessoires Garmin pour optimiser l’utilisation de son GPS en fonction de l’activité pratiquée :

Pour la randonnée : les cartes TOPO (en option) d’une grande précision fournissent un maximum de détails disponibles en affichant des données vectorisées au 1/25000e. Les cartes TOPO France V3 Pro, sont désormais compatibles avec la fonction ‘active routing’ qui permet notamment d’adapter le parcours en fonction des attentes de l’utilisateur : difficulté recherchée, parcours labellisés ou pas, mode de déplacement…

L’Oregon peut également être associé à la sonde de température externe tempe™ pour bénéficier d’informations précises sur les conditions extérieures ressenties.

Pour les déplacements en véhicule : les cartes City Navigator® (en option) fournissent pour leur part des plans de rue détaillés, des millions de points d’intérêt préchargés et un guidage à l’écran à chaque changement de direction jusqu’à la destination finale. Un kit auto optionnel existe également contenant une ventouse de fixation et un chargeur de voiture.

Pour un usage nautique : les cartes BlueChart® g2 sont le complément idéal pour passer une journée agréable en bateau. Elles fournissent des informations indispensables pour naviguer en toute sécurité :

profondeurs, fonds sous-marins, ports et autres balises.

Pour les déplacements en vélo : équipés de la technologie sans fil ANT+™, l’Oregon est compatible, notamment avec les moniteurs de fréquence cardiaque Garmin et les capteurs de vitesse / cadence. Un support de fixation pour guidon est disponible en option.

Pour les chasses au trésor (geocaching) : les GPS Oregon peuvent stocker un grand nombre d’emplacements de caches et prennent en charge les fichiers .gpx émanant de différentes plates-formes de chasse au trésor telles que www.opencaching.com. Les GPS Oregon enregistrent et affichent des informations clés, parmi lesquelles l’emplacement, le relief, les niveaux de difficultés, des indices et des descriptions. Ils peuvent également être connectés aux balises de recherche Chirp® conçues spécifiquement pour ce type d’activité.

4 modèles disponibles en France dès le premier trimestre 2013 :

Oregon 600 : 379,00 € TTC prix public conseillé

Oregon 600t : 449,00 € TTC prix public conseillé (carte TOPO Europe au 1/100 000e incluse)

Oregon 650 : 449,00 € TTC prix public conseillé (appareil photo 8MP autofocus intégré, piles NiMH)

Oregon 650t : 519,00 € TTC prix public conseillé

(appareil photo 8MP autofocus intégré, carte TOPO Europe 1/100 000e incluse et piles NiMH)

La gamme Oregon est la dernière innovation développée par Garmin pour faciliter la vie et la santé de ses utilisateurs. Que ce soit dans le domaine du golf, de la randonnée, de la chasse traditionnelle ou au trésor, les produits Garmin sont aujourd’hui appréciés et utilisés par de nombreux pratiquants amateurs et professionnels à travers le monde.

Pour plus d’informations Garmin et ses produits, rendez-vous sur www.garmin.com/fr

 


Bonne année 2013

Geocacheurs.fr vous souhaite une

Et vous propose d’aller chercher une de ces caches encore en PAT