Garmin 62

Le GPS Garmin 62

Trouvé sur le net, ce comparatif des différents modèles peut vous aider dans votre choix

Alsace géocaching

 

mar, 19/06/2012 – 18:30 — Emmanuelle DEON

Ce mardi 19 juin a eu lieu à Sélestat le lancement presse du partenariat entre Alsace Geocaching, les offices de tourisme, le ResOT-Alsace et les ADT. Le concept de ces chasses aux trésors du 21ème siècle a été présenté

par Marcel BAUER, maire de Sélestat, Marc LEVY, directeur de l’ADT 67, Paul FABING, directeur du ResOT, Pierre LUTTMANN, président de l’association Alsace Geocaching, et Isabelle FERREIRA, directrice de l’office de tourisme de Sélestat déjà doté de plusieurs « caches ». D’autres geocacheurs étaient également présents afin de faire partager leur passion pour ce concept original, que les participants ont pu découvrir sur le terrain.

D’autres offices de tourisme ont également déjà des « caches » sur leur territoire, ou sont en cours d’installation (Villé, Munster, Sauer, La Petite Pierre, Guebwiller,… entre autres). Vous pouvez voir, en pièce jointe et pour exemple, la fiche PDF de la première cache de l’office de Sélestat (fiche générée depuis le LEI). Par ailleurs, une affiche réalisée par Nathalie GOEHNER est à disposition des offices de tourisme souhaitant promouvoir cette offre dans leurs locaux et sur leur territoire (ici en pièce jointe, avec possibilité d’y ajouter votre logo). Pour tout autre renseignement concernant la mise en place du Geocaching dans les offices de tourisme : edeon@resot-alsace.fr

Source : http://www.resot-alsace.fr

Pour voir la convention de partenariat c’est ici

lien forum

 

 

Nos pensées sont avec vous

 


Des caches à l’intérieur grâce à Galileo

On va pouvoir cacher à l’intérieur des batiments
grâce à Galileo
.

Le GPS, c’est bien, mais il ne fonctionne qu’à l’extérieur des bâtiments. Le Français Insiteo, spécialiste de la géolocalisation par triangulation Wi-Fi, lance le projet européen i-Going. Celui-ci permettra au système GPS européen Galileo de couvrir l’intérieur des bâtiments en utilisant des pseudo-satellites qui recréent indoor les signaux Galileo. La précision serait de l’ordre d’un mètre, supérieure à celle obtenue avec le Wi-Fi. La cible : les lieux publics tels que les aéroports ou les gares, voire les centres commerciaux. Insiteo s’est associé à Daniel Ludwig Consultant (France), CSR (Royaume-Uni), Silicom (France), Fraunhofer IIS (Allemagne) et Itrust (Luxembourg).

La courbe de niveau pour les nuls

La courbe de niveau pour les nuls
une vidéo instructive avant de partir en rando

 

La réalité augmentée et géocaching

Tout ce que vous avez à faire c’est créer un dossier nommé « ARNavTracks » dans votre carte mémoire et y placer vos fichiers GPX. Essayez, c’est fun.

Cliquer pour agrandir.

event du Ternois le 26 Mai

La cache aux trésors, c’est un principe tout simple : « C’est une chasse aux trésors à base de géocaching », notent Matthieu Arold et Alain Caveye, de l’ADTNT. Mais c’est quoi, le géocaching ? Une randonnée nouvelle génération, high-tech, avec plus de piment. Car quand on fait du géocaching, « on sait d’où on part mais on ne sait pas où on arrive… » Pour cela, il suffit de suivre les indications d’un GPS, et de trouver les réponses à des énigmes. Au final, le géocacheur arrive à la muche, la cache. En fait généralement une boîte où se trouvent des trésors. Bon par trésors, ne pensez pas retrouver lingots ou diamants, mais plutôt des stylos, bibelots ou autres. Le géocacheur peut s’emparer de l’un de ces trésors et le remplacer par un autre qu’il a apporté.

Un loisir qui a le vent en poupe, de telle sorte qu’une vraie communauté de géocacheurs s’est développée. Mais pourquoi un tel engouement ? « On découvre autrement. On peut découvrir une ville en faisant du géocaching, pas besoin d’un guide. Il y a un véritable intérêt touristique, culturel.

» Le concept est arrivé dans le Ternois grâce à l’ADTNT. Il a ensuite séduit les cinq com de com du Pays du Ternois, qui financent cette activité touristique en proposant, durant la période estivale, une location de GPS pour parcourir les 35 circuits. Et pour lancer cette période estivale, l’ADTNT propose donc sa cache aux trésors. Une cache « XXL » puisque pour l’occasion, ce sont 100 boîtes qui vont être disposées ! « Ça ne veut pas dire qu’il y a 100 circuits, il peut y avoir plusieurs boîtes par circuit », détaille Matthieu Arold.

Pour « imaginer » ces circuits, les membres de l’ADTNT ont fait appel aux géocacheurs initiés du Pas-de-Calais. « On est une quinzaine.

Chacun a eu en charge un secteur bien précis ». Après avoir imaginé les parcours, les géocacheurs ont tout mis noir sur blanc sur un road-book. Pour les aider, le Pays du Ternois a fourni des informations sur tel ou tel monument, telle ou telle chapelle, histoire d’écrire les énigmes. « C’est un travail monstrueux, il faut aller sur le terrain, repérer. Cela fait plusieurs mois qu’on y travaille ». Pour la cache aux trésors, les géocacheurs, néophytes ou confirmés n’auront que l’embarras du choix, au niveau des parcours.

Deux caches obligatoires

Reste que sur la journée, « il y a deux caches obligatoires à trouver, deux au nord du territoire ou deux au sud ».

Caches où les concurrents retrouveront des indices qui permettront de franchir la première étape. « On y trouvera les coordonnées pour participer à la cache nocturne ». Là, changement d’ambiance… Car si durant la journée, on va à son rythme, la nuit, c’est la course contre la montre. C’est le premier géocacheur qui trouve la cache ultime qui remporte le trésor, à savoir un week-end touristique. « Mais il y aura d’autres cadeaux. Dans les 100 caches, il y a des entrées au cinéma, dans des endroits touristiques du secteur, etc. » Pour cette cache au trésor, il faut bien entendu être muni d’un GPS. Pour les néophytes, « on peut prêter gratuitement des GPS. Nos géocacheurs vont alors commencer par vous initier à leur utilisation ». Et pas de crainte pour ceux qui sont plutôt rétifs aux nouvelles technologies. « Ce n’est pas plus compliqué à utiliser qu’une calculatrice. » Côté pratique, à noter que l’inscription est gratuite. Question de principe. « Le géocaching, c’est gratuit, et ça doit rester gratuit ». Et ça, la communauté de géocacheurs y tient ! Une communauté que l’on pourra apprendre à mieux connaître avant l’épreuve finale. Car un repas est prévu, vers 19 h 30, au Kes West. Alors, prêt à vous lancer ? •

mardi 15.05.2012, 05:03 – La Voix du Nord

PAR ALEXIS DEGROOTE

saintpol@lavoixdunord.fr

Ambassadeur pour le geocaching


 

 

Depuis quelques semaines déjà, j’ai commencé à former des hébergeurs adhérents au réseau Gites de France pour les initier au Geocaching…

 

Un maillon essentiel dans le renseignement touristique

 

Le Comité Départemental du Tourisme a souhaité s’entourer de partenaires de confiance et au plus proche des touristes durant leur séjour en Haute Bretagne. Pour aider ces propriétaires de gîtes à répondre à la question : « que puis-je faire près de chez vous ? Qui y a-t-il à visiter non loin ? ».  Le CDT a décidé de les former et de les initier au geocaching, pour qu’ils puissent proposer cette activité originale, ludique et gratuite à leurs touristes.

 

La remise officielle des plaques « ambassadeur du geocaching »

 

Ainsi, 6 premiers ambassadeurs sont prêts à vous accueillir chez eux et à vous présenter le Geocaching. Etape clé, je voulais absolument que cette remise officielle des « plaques ambassadeurs » soit une cérémonie réussie.

 

 

Nous nous sommes donc tous retrouvés le 4 avril dernier, Monsieur François Richou,  Président du Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine, Madame Josiane Ermel,  directrice du CDT, Monsieur Pierre Masson, Président des Gites de France Haute Bretagne Ille-et-Vilaine, Monsieur Louis Thébault, son directeur, Nadège Felier, la chargée de mission des Gites de France et moi-même pour remettre très officiellement à chaque ambassadeur la plaque « Ambassadeur du Geocaching en Haute Bretagne ». Une plaque que vous verrez bientôt sur les devants de leurs hébergements sous la plaque officielle des Gîtes de France.

 

Les ambassadeurs et vous

 

Un petit rappel, le Geocaching est une chasse au trésor qui se pratique avec un GPS. En Haute Bretagne, nous vous proposons 54 parcours geocaching pour partir à la découverte des 54 trésors cachés à travers tout le département.

 

Vous n’avez jamais pratiqué le Geocaching ? Laissez-vous guider par votre hébergeur-ambassadeur. Il saura vous expliquer comment partir à l’aventure, avec quel matériel, dans quelles conditions… Rien de mieux que de commencer l’aventure en ayant les conseils d’un ambassadeur. Il pourra vous donner quelques subtiles indices pour, peut-être, arriver plus vite au trésor…

 

Une raison supplémentaire de réserver vos vacances dans un hébergement labellisé Gîtes de France et de découvrir avec ces nouveaux ambassadeurs ce loisir gratuit, ludique et familial.

Enrouler un log book de nano

Pour enrouler un log book de nano:
une pince à épiler. Il suffisait d’y penser


event CARHAIX

80 personnes 32 équipes

Quelque 80 personnes formant 32 équipes ont accouru de tous les coins de la Bretagne pour ce premier géocaching organisé à Carhaix. Des gens de tout âge, Elliott, sept semaines, étant sans conteste le plus jeune du groupe. Le but du jeu, découvrir les 23caches disséminées en ville, le long du canal ou encore dans la vallée de l’Hyères en s’aidant d’un GPS, les coordonnées géographiques de chacune des caches étant précisées sur le road-book remis à chaque candidat au départ du jeu. Des caches installées la veille au pied des églises, chapelle, couvent, le long de l’aqueduc romain, à Petit-Carhaix, à Moulin Meur,etc., tous facilement localisables même pour les gens qui ne connaissent pas la ville et ses environs grâce au GPS.

Jeux, barbecue et spectacles de rue

Il ne s’agit pas d’une course mais d’une randonnée-découverte que chaque groupe fait à son rythme. Julie l’a bien expliqué à ceux qui recevaient «leur baptême de géocaching» samedi. Même sous le léger crachin, les équipes ont pris plaisir à découvrir Vorgium, à comprendre la révolte des Bonnets rouges ou encore à connaître le nom du Carhaisien rescapé du radeau de la méduse. Après un pique-nique pris en commun, les 80 participants ont été initiés aux jeux traditionnels bretons l’après-midi. En fin de journée, ils ont quitté la Maison des jeux d’adresse pour Ti ar Vro afin de goûter aux délices d’un gigantesque barbecue préparé par l’Office de tourisme.

Des caches de nuit

Après le spectacle de rue offert par les Vieilles Charrues, le jeu a repris ses droits. Munis de lampes ou torches, les participants devaient localiser deux caches de nuit. D’autres caches viendront compléter la collection afin que les touristes, par le biais de l’Office de tourisme où seront déposé les road-books, puissent de manière ludique découvrir les richesses du patrimoine local.

 

 

8 mai 2012 –

Le telegramme.com